Est-il déjà trop tard ?


Chacun se pose cette question chaque fois que se présente une nouvelle opportunité. Alors, est-ce vraiment raisonnable de se demander si c'est...

Trop tard ?

Pour la plupart des activités, il n’est jamais trop tard pour se lancer

Si, comme le dit André Muller, l’enfant prodige est un phénomène de la nature, l’homme mûr, le vieillard même est un prodige sur les phénomènes par sa propre volonté .
 
En n’osant pas faire le premier pas, c’est d’une certaine façon renoncer et le résultat est le suivant : il ne se passe rien, c’est le « sur place » absolu.
 
Bien sûr, il est facile de se dire qu’il est trop tard et d’abandonner avant même d’avoir commencé. On abandonne par paresse, par peur d’échouer bien souvent et parfois même, par peur de réussir.
 
Pourtant, à bien y réfléchir, il est facile de comprendre que tout nous est permis, à chaque instant, n’importe quand. On l’oublie trop souvent alors que la vie est un perpétuel recommencement. 
 
 
 

Se lancer

Toute aventure commence par un premier pas, aussi petit soit-il. C’est une forme de départ, un nouveau départ même, qui nous entraîne nécessairement dans une nouvelle direction.
En comprenant cela (et c’est très simple en fait), on saisit facilement que tout dépend de nous et de notre capacité à croire en notre potentiel.
 
Cette conscience de soi, de notre pouvoir de faire est à la base de notre capacité à décider de ce qui est bon pour nous et d’agir en conséquences. 
 
Il y a fort à parier que nous adoptions alors le bon état d’esprit, la bonne mentalité pour nous comporter comme il se doit.
 

Constater les bienfaits

Regarder passer les voitures ne me permettra jamais d’arriver là où je souhaite aller.  Je dois faire quelque chose, soit marcher dans la bonne direction ou bien monter dans une voiture et rouler vers ma destination.
 
Lorsque j’échange avec des élèves, notamment les plus âgés (plusieurs ont même franchi les 70 ans), je me rends compte que certains pensaient ne jamais y arriver ou alors mettre des années pour y parvenir.
 
Nombreux se disaient au départ qu’il était peut-être trop tard, que la musique ça s’apprend quand on est jeune. Et puis, ils se sont quand même lancés, pour donner vive à un rêve qu’ils pensaient devenu, avec le temps, inaccessible.
Quelle joie alors de les voir fiers de ce qu’il font à présent et d’en tirer autant de bénéfices pour eux-mêmes : bien-être, plaisir, créativité, convivialité.
 

Ne pas laisser son tour passer

Et oui, il arrive toujours ce qui doit arriver lorsque l’on décide de faire le premier pas et, la plupart du temps, on s’en félicite.
Attention cependant à ne pas remettre à plus tard en se disant qu’il est peut-être trop tôt. Cela arrive aussi et vient alors le moment où le temps perdu nous fait dire qu’il est malheureusement trop tard. On ne peut que constater que l’on a laissé passer la chance, l’opportunité qui s’offrait à nous.
 
La vie n’est pas trop courte. Le temps nous est donné dès lors que nous savons le prendre!  (et parfois même, il faut pouvoir le perdre mais ça, c’est une autre histoire…)
 
Quoi qu’il en soit, chanter en jouant de la guitare est une activité maintenant facilement accessible. D’autant plus que Formazik, avec « Jouer pour Chanter » permet à ceux qui n’y connaissent rien à la lecture des notes de musique de pouvoir apprendre à jouer en chantant, de façon ludique et pas à pas (il vous suffit de faire le premier) 😉 
 
 
Alors, découvrez de plus près notre méthode et, si vous hésitez encore, appelez-nous au 01 70 27 27 00 pour en discuter. Nous vous aiderons à y voir plus clair et déterminer si oui ou non cette activité vous convient. En savoir plus 
 
Cet article pourrait aussi vous intéresser : Bien-être et musique